"Quand nous montrons notre respect pour les autres êtres vivants,ils répondent avec respect pour nous".Proverbe Arapaho <

 

C'est fait, la porte est grande ouverte et l'horizon élargi. Convalescents, nous nous réapproprions nos espaces ; faisons le comme des gourmets et non des gloutons mus par le feu dévorant du désir.
Prudence et sobriété sont de mise avec ce retour à la normale où le risque sur le plan sanitaire persiste.
Le Petit confiné s'éclipse et son équipe vous remercie. Ce rendez-vous hebdomadaire adapté à la situation a maintenu virtuellement un lien précieux pour nous. Il vous a offert bien des évasions culinaires, musicales, humoristiques, poétiques... mais aussi des perspectives de voyages en mettant à portée des destinations dans notre périmètre autorisé. Des propositions choisies comme autant de touches pour vivre en sérénité un morne quotidien.
Merci pour votre curiosité, merci de votre fidélité. Prenez soins de vous et des vôtres. A bientôt.
A méditer ce proverbe arabe : « ce qui est passé, a fui ; ce que tu espères est absent ; mais le présent est à toi ».

 

 

 

Maryse à raison. Cette parole du Dalaï-lama, bien qu'ancienne est toujours d'actualité !

                             

                                                                                                                                                                                                                                 

Aux alentours

Entre la vallée du Conflent et le mont Canigou, le petit village d'Eus offre ses façades dévalant en terrasses au chaud soleil catalan, complice d'une végétation luxuriante. Cet ancien site défensif eut à repousser les Français au XVIème siècle et l'armée Espagnole au XVIIIème siècle. Aujourd'hui, en lieu et place de l'ancienne citadelle se trouve l'imposante église Saint-Vincent au pied de laquelle dévalent les ruelles pentues pavées de galets. Partons à la rencontre d'EUS qui fait partie des 156 plus beaux villages de France.

                             

                             

 

Connaissez-vous l'histoire du Lydia ? Construit en 1930 à Copenhague, ce paquebot noir alors appelé « Moonta » sera un bateau de croisière dans le Golfe de Spencer en Australie jusqu'en 1955. D'une taille de 90 mètres, importante à l'époque, mais modeste si on le compare aux paquebots actuels, il sera racheté par une compagnie grecque du Pirée. Repeint en blanc et rebaptisé « Lydia », il assurera dès lors la ligne régulière entre Marseille et Beyrouth jusqu'en 1966. C'est à la fin de cette même année que l'extraordinaire destin du Lydia sera scellé.
Racheté par la Société d'Économie mixte des Pyrénées-Orientales, le paquebot sera vidé de ses moteurs et tiré jusqu'au port artificiel creusé spécialement pour l'occasion. Une opération délicate qui sera menée à bien le dimanche 11 juin 1967 et fera du Lydia le premier immeuble de la station nouvelle de Port-Barcarès ainsi que l'un des premiers complexes de loisirs de la côte. Il connaîtra alors ses heures de gloire auprès du showbiz parisien. 
Aujourd'hui, la Municipalité du Barcarès est devenue propriétaire de ce bâtiment exceptionnel, symbole vivant et unique des paquebots des années 30.

                           

 

                                                                                                                                                   

Découverte  

Vous rêvez d'aventures, de dépaysement ? Laissez-vous guider dans les Gorges du Verdon avec des paysages à couper le souffle.
Le plus grand canyon d'Europe, entre les communes de Castellane et de Moustiers-Sainte-Marie, offre des paysages majestueux.
La rivière Verdon a pris son temps et a creusé pendant des millénaires ce canyon que l'on peut admirer de nos jours.

                          

                          

                                                  

                                                

La coupe Icare est la plus grande manifestation mondiale de vol libre. Elle se déroule chaque année à Saint-Hilaire du Touvet dans le Grésivaudan au nord de Grenoble pendant quatre jours (du jeudi au dimanche) durant la troisième semaine de septembre.
Le moment le plus attendu est sans conteste le concours de déguisement des pilotes delta et parapente ! L'objectif ? Proposer le plus beau déguisement et surtout ... parvenir à décoller ! Des rires, des couleurs, des émotions fortes et de beaux moments en perspectives !

                         

                         

                                   

                                 

 Musique  

D'abord la caisse claire immuable, puis la flûte comme un serpent des sables... ». Ainsi sonnent les premières notes du Boléro de Maurice Ravel.
Mais autour de cette mélodie obsédante se joue la plus farouche des batailles de succession de l'histoire de la musique. C'est avant tout une histoire de gros sous, puisque ce morceau, repris à l'échelle internationale, est une source de devises, et ce depuis sa création. En effet, revue et arrangée de mille façons, l'œuvre a transcendé les époques et les styles musicaux et inspiré d'autres créateurs, avant d'être confisquée par les ayants droit du compositeur. L'un des premiers artistes à faire les frais d'une interdiction sera le musicien américain Frank Zappa, en 1991, avec une variation jazz-reggae.
Il rapporterait aujourd'hui plus de 2 millions d'euros par an aux héritiers de Maurice Ravel. Mais qui sont-ils ? Ravel est mort sans descendance...

                          

 

L'opéra Garnier peut également accorder quelques moments de surprise à l'extérieur de l'édifice ! Nicole nous surprend avec cette belle prestation...

                         

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

Poètes

 Gérard de Nerval (1808-1855) est un poète français d'inspiration romantique dont l'œuvre est une exploration poétique des frontières incertaines du rêve et du réel. En 1834, il rencontra l'actrice Jenny Colon, pour laquelle il se prit d'une passion désespérée ; elle lui inspira les figures féminines inaccessibles qui hantent obsessionnellement son œuvre. Désespéré par le mariage de Jenny avec un autre en 1838, Nerval tenta de trouver une consolation dans les voyages, en Allemagne puis en Autriche. Mais, en proie à des crises de folie de plus en plus rapprochées, il dut être interné à plusieurs reprises (janvier-février 1852, février-mars 1853, août 1853-mai 1854, fin 1854). Il se pendit dans la nuit du 25 décembre 1855. Découvrons ici ses plus célèbres citations :

                         

                                                                                 

 Si l'on excepte divers ouvrages dramaturgiques (Lara, 1833 ; Léo Burckhart,1839), l'œuvre de Gérard de Nerval est essentiellement romanesque et poétique. Une allée du Luxembourg, écrit en 1832 et paru dans le recueil Odelettes en 1853 en fait partie. Il décrit le passage d'une jeune fille et les émotions que cela entraîne chez le poète.
Il exprime avec simplicité des sentiments graves : la fuite du temps, le bonheur impossible, la nostalgie des occasions manquées.

                         

                            

             

                                                                        

Peinture

Le trompe-l'œil est, comme son nom l'indique, destiné à tromper l'œil et trouve son origine dans les fresques et mosaïques antiques. Le récit le plus ancien qui marque le début du trompe-l'œil est celui de Pline l'Ancien. Il rapporte dans son Histoire naturelle comment le peintre Zeuxis (464-398 av. JC), dans une compétition qui l'opposait au peintre Parrhasius, avait représenté des raisins si parfaits que des oiseaux vinrent voleter autour. Si l'Antiquité est le point de départ de cette illusion parfaite, la Renaissance et le Maniérisme vont amplifier ce phénomène avant que la période Baroque n'en fasse un genre à part entière. La virtuosité atteint alors son comble et cette illusion doit alors beaucoup aux techniques de la perspective et du clair-obscur. Toutes les périodes vont s'y intéresser, même si les supports et les enjeux ne sont plus les mêmes. Au-delà du trompe-l'œil, les jeux fondés sur les mécanismes de la vision, effets d'optique et illusions visuelles sont tout autant utilisés par les créateurs pour troubler la perception du réel. Partons avec Marie France découvrir ce que cet artiste parvient à réaliser avec du sable !

                         

                                                                                                                                                                                                                                

 Voyage

 C'est le plus vieux désert du globe : le désert d'Atacama. Située au nord du Chili, entre l'océan Pacifique et la cordillère des Andes, cette région d'environ 180 000 kilomètres carrés est également considérée comme la zone non-polaire la plus aride de la planète. Dans certaines zones, on enregistre moins de 1 millimètre de pluie par an. Mais dans ce milieu hostile, des oasis offrent des poches de vie pour les végétaux, les animaux et les hommes qui habitent ce désert depuis plus de 12 000 ans. Ouvrez grand les yeux...

                       

 

Le rêve de l'homme : voler... Comme un oiseau...

Ici, c'est à un voyage particulier que Nicole veut vous convier, un voyage au milieu des oiseaux, un souvenir inoubliable ! 

                                                       

 

Création 

Voyez un peu ce que l'on peut réaliser avec de vieux emballages ! Maryse a eu la bonne idée de nous dévoiler comment nos flacons de lessive usagés peuvent se transformer en oeuvre d'art.

                           

 

 

Nature

Après la période des intempéries, les activités du bâtiment repartent de plus belle. Les oiseaux aussi participent à cette reprise saisonnière, en construisant ou en réparant leurs nids en vue de la procréation, qui est l'unique but dans leur existence. A ce sujet, il faut évacuer une idée reçue et commune, à savoir que les nids servent de demeure aux oiseaux. Pour leur très grande majorité, ce ne sont que des « maternités et pouponnières » destinées à la ponte, à la couvaison et au nourrissage des oisillons jusqu'à leur envol. En dehors de la période de nidification, les oiseaux sont des « sans logis » Ne font exception que quelques espèces. Dans notre région, par exemple, les jeunes hirondelles de fenêtre émancipées continuent à passer la nuit dans le nid natal...

Marie France nous présente ici la technique de ces petits bâtisseurs.

                         

 

Le printemps est bien là et qui dit printemps, dit aussi retour des beaux jours et des parcs et jardins qui fleurissent de jour en jour. Pour ne rien rater de l'éclosion des fleurs, c'est déjà le moment d'aller les admirer. Mais si le confinement vous a privés de ce spectacle, Claudine vous permet d'y assister de la plus belle des manières ! 

                                                  

                           

 

Le mot de la fin

 

Le déconfinement est lancé, restons vigilants...