Quartier 5 : Les baraquiers

 Q5 DxO

Quelques photographies du quartier

 Notre quartier a été gagné en grande partie sur l’étang de Pissevache et de la plage du territoire initial de la station.

Il se situe au nord-est et part de la rue des Poincianas jusqu’au camping de l’office de tourisme.

Sa partie nord le sépare du quartier 4 par une bande de friche escarpée qui conserve sur une partie la végétation arborée de la clape primaire.

Sa partie sud-est longe la plage et comporte la friche destinée à devenir le front de mer, le cordon dunaire et la jetée de la promenade Paul Valéry;  l’artère principale est le boulevard des Embruns ; en parallèle, le boulevard de Villebrun, prolongé au centre et l’avenue de la clape, prolongée, elle aussi au nord.

Les premières constructions qui datent des années cinquante sont des parcelles individuelles, avec des rues perpendiculaires qui rejoignent les avenues principales. Les deux dernières sont la rue des Saladelles et la rue du Thym.

Par la suite, ce furent les résidences, dont la plus ancienne est « Les résidences de Saint-Pierre », viennent ensuite les Poséidons I et II, Méditerrama et les Azurelles, les Patios de la plage, les Aigues Marines, les Sentolines, le Perroquet, le village de vacances les Girelles, les Rocailles, le Vénus, les Sénillades, les Terrasses du Soleil, le Merle Blanc, la Frégate I et II, l’Oliveraie, les 3 Mats I et II.

Actuellement, les parcelles, qui souvent ne supportaient qu’une petite construction, sont reprises par les promoteurs pour réaliser des immeubles collectifs sur 4 niveaux.

Boulevard des Embruns côté mer, la municipalité ayant obtenu l’autorisation, permit la construction des maisons en dur équipées d’électricité, d’eau et d’égout pour remplacer les baraques faites de bric et de broc à même la plage et au plus près de la mer. Ce sont les lotissements des Baraquiers, le village de Périmont autour des rues des Hypocampes et des Argonautes. Par la suite, autour de la rue Léo Ferré, ce sont les Felouques I et II, les Tenilles I et II et pour terminer, côté futur front de mer, Les Maisons de la Mer.

Le comité de quartiers, n’a pas de contact direct avec le camping de l’office de tourisme. La voirie communale est d’origine sur l’avenue de la clape prolongée et dans le quartier des Baraquiers.

Un gros effort é été fait par les municipalités : installation d’un réseau pluvial et réfection de revêtement de certaines rue. Le dernier gros investissement a été l’enfouissement du réseau sec et la réfection totale du revêtement de la chaussée, des bordures et des trottoirs du boulevard de Villebrun prolongé. Les nouvelles normes entraînant un coût très élevé de ces travaux, mais le comité de quartiers qui doit rencontrer les élus responsables, maintient la pression et propose des actions qui devraient permettre la mise en œuvre d’un entretien minimum et tout à fait réalisable. Un gros souci pour ne pas dire le gros souci est la protection des habitations et du camping, d’une inondation ou d’un coup de mer. Un minimum doit être réalisé pour une mise en sécurité.

Référents: E. GONZALES, B. GUERAUD

 

Ci-joint, le bilan établi par le comité de quartiers qui devrait servir de support à la rencontre avec les élus responsables.

 

Bilan

 

 

Nous sommes conscients de l’effort réalisé par la municipalité à la suite de la tempête d’octobre, mais nous espérons un meilleur suivi par la suite.

En ce qui concerne le quartier 5, voici les observations retenues :

 

Priorités : Travaux nécessaires pour une bonne circulation et la sécurité.

 

  • Revoir l’évacuation des eaux pluviales pour les lotissements du front de mer, souvent inondés en cas de fortes pluies (fait).
  • Rond-point Léo Ferré : réparer l’éclairage cassé depuis deux ans (fils à nu), ainsi que la borne à incendie (pas fait).
  • Prévoir aussi une protection pour les spots, car les voitures s’y garent dessus (pas fait).
  • Réparer l’effondrement de la chaussée à l’entrée du rond-point, rue Léo Ferré et celle des Argonautes. (pas fait).
  • Prévoir le curage du sable au niveau de la murette du front de mer, avec étalement sur la plage, et cela avant l’hiver (un meilleur suivi), au niveau du camping (pas fait).
  • Supprimer les creux et les dos d’âne sur la promenade pour la sécurité et la facilité de la circulation (voir croquis).
  • Le quartier 5 est délaissé concernant la voirie.

Proposition d’aménagement de terre-pleins pour circulation et espaces verts (voir plan).

Pour le séparateur central : y a-t-il possibilité de le faire dans le cadre d’un programme de sécurité (amendes routières) ?

  • Sortie de la base de loisirs sur la route des Cabanes : une balise de priorité serait nécessaire.
  • Passage piétons à la sortie du camping bd des Embruns (à voir sur place).

 

 Travaux relevant davantage d’un entretien courant.

 

  • Promenade en bois : prévoir un éclairage à cause des bancs, des vélos et des risques de vol (pas fait).
  • Réparer les lattes disjointes et pas de niveau (insuffisant).
  • Prévoir un système, à l’intersection de la piste cyclable et la promenade en bois, pour empêcher des véhicules à moteur à l'intersaison (insuffisant).
  • Au niveau des dunes, manque d’hygiène. On demande une douche et des toilettes.
  • Remettre la plage en état, suite aux travaux pour la dent creuse, ainsi que l’entretien régulier de la plage, même en hiver.
  • Améliorer l’abri bus à côté du Ficky.
  • Revoir l’interdiction de stationner sur le rond-point de la rue Léo Ferré. Impossible pour les services techniques de collecter les containers. Impossible aussi pour les voitures qui sortent des lotissements de prendre le giratoire, le matérialiser sur place avec des plots.